Offroad Mountainbike

No one will tell us …

Pour Rosalind Crisp, la scène est le lieu du possible, l'endroit où le danseur-performeur se rend disponible à tout ce qui peut survenir dans l'instant. Pour atteindre une telle liberté, son travail s'ancre dans une recherche rigoureuse sur le processus chorégraphique qu'elle mène depuis 2005 entre l'Australie et l'Europe. Son projet de recherche, d a n s e, met en jeu une gamme dynamique de contraintes chorégraphiques - agissant sur les directions, la vitesse, les parties du corps en mouvement – que le danseur doit pratiquer longtemps pour se l'approprier. Pleinement responsable de sa danse, il doit durant toute la performance maintenir une extrême attention à ce qu'il compose et procéder constamment à des choix, que ce soit dans l'immobilité ou le mouvement, la rapidité ou la lenteur, dans un registre abstrait ou dramatique, et toujours dans une écoute à la fois de ses partenaires sur scène et du public.

L’enjeu de No-one will tell us... est de confronter la pratique de  d a n s e  à l’approche de deux artistes également engagés dans des démarches personnelles : le musicien Hansueli Tishchauser et le performer Andrew Morrish. Comment cette pratique répond-elle à des propositions extérieures? Comment ses outils peuvent-ils servir des projets plus larges qu'elle? Loin de la re-présentation, il s’agit de convier le public à partager l’expérience des artistes, à se laisser surprendre par les propositions qui arrivent sur le plateau et à laisser sa sensibilité s’en emparer pour construire « sa » pièce.
durée  une heure

distribution

conception, chorégraphie et danse Rosalind Crisp
performance  Andrew Morrish 
musique live  Hansueli Tischhauser
traduction  Cédric Succivalli
lumière et direction technique  Marco Wehrspann  
espace scénique  Rosalind Crisp, Marco Wehrspann, Andrew Morrish, Hansueli Tischhauser  
regard extérieur pour la création  Alban Richard

tournée premier festival Transfrontalier, Les Trois C-L Luxembourg mai 2010 /  June Events festival 10, théâtre du Chaudron, Atelier de Paris-Carolyn Carlson, juin 2010  / théâtre l'Etoile du Nord, Paris, sept/oct 2010 / salle Pablo Picasso, La Norville, décembre 2010 /  festival Dance Massive, Melbourne, Australie, mars 2011 / Notafe Viljandi, Estonie, 2013 / Tampere Finlande 2014 / Poznan Pologne 2014
/ Dordogne, France 2014

production Association Omeo Dance – Cie Rosalind Crisp
coproduction Atelier de Paris – Carolyn Carlson, CDC/Biennale de danse du Val-de-Marne dans le cadre d'un accueil studio, CDC Paris-Réseau (Atelier de Paris-Carolyn Carlson, L'étoile du nord, micadanses-ADDP, studio Le regard du Cygne-AMD XXe),
avec le soutien de la ministère de la Culture et de la Communication/Drac Ile-de-France au titre de l'aide au projet, la Ville de Paris, CulturesFrance, TROIS C-L (Luxembourg), et la Ménagerie de Verre (Paris) dans le cadre des Studiolab, Centre national de la danse (Pantin) pour le prêt de studio et Tanzhaus Zurich.
Rosalind Crisp, artiste associée à l'Atelier de Paris, bénéficie d'une résidence de création au Théâtre du Chaudron grâce au soutien du Conseil Régional d'Ile-de-France au titre de la permanence artistique et culturelle, du CDC Paris Réseau et de la Drac Ile-de-France dans le cadre d'une résidence partagée avec la Ville de La Norville et l'Atelier de Paris-Carolyn Carlson.

le dossier pdf en téléchargement


articles de presse


voir la vidéo