Offroad Mountainbike

sur les traces du wombat

Le projet  d a n s e, par sa nature même, est propice à des environnements différents, atypiques ou en plein air. Chaque proposition in situ invite les artistes à se laisser influencer d’une façon nouvelle, et à inventer une relation propre au lieu qui les accueille. La danse est mise en relation directe avec ce(ux) qui l’entoure(nt), sans musique ni technique, dans l’idée des « found-environments ».
La question de la réception se pose également sous un nouvel angle : comment tel espace va-t-il imprégner le regard sur la danse, comment va-t-il influencer l’écoute ?
En juillet 2005, un premier projet de d a n s e in situ est réalisé à l’initiative du festival Parcours de danse à Chamarande (91). Il est intitulé sur les traces du wombat
Pour Rosalind Crisp, « il s’agit d’exposer ce travail à l’environnement naturel du parc et de permettre à ces matériaux et à cet environnement de s’affecter mutuellement. Le défi est alors d’échapper à la séduction du parc et à la tentation de produire des images mais de rester au plus près du travail de “danse” tout en le laissant s’imprégner du parc. »
Là encore, chaque d a n s e in situ, représente un événement unique.

durée  40 minutes

création juillet 2005 au festival Parcours de danse à Chamarande (91) – Commande du Parc départemental de Chamarande  |
distribution  Fabien Almakiewicz | Rosalind Crisp | Andrew Morrish | Ulrike Reinbott | Sylvie Robert | Lizzie Thomson

reprise le 28 mai 2010 festival Dedans Dehors à La Norville, le 17 et 19 juin festival June Events de l'Atelier de Paris-Carolyn Carlson  |  distribution Mélanie Colet |  Virginie Cincet |  Céline Debyser |  Max Fossati |  Andrew Morrish |  et  24  danseurs invités. En tant qu’artiste en résidence partagée entre la Norville et l’Atelier de Paris-Carolyn Carlson, Rosalind Crisp invite un groupe d’amateurs et de danseurs des deux lieux à rejoindre ce projet.



le dossier pdf en téléchargement

voir la vidéo